.Vous connaissez tous "les vamps" ? non, et bien allez sur Wikipédia. Nous dans le Beaujolais, nous avons les Vamps familiales "SAUZON". D'année en année, ils se produisent pour les fêtes de familles, ces 3 frères et racontent des petites histoires ("du mal") sur la personne fêtée et ses proches. J'aime bien cette façon de se moquer de soi-même et de retrouver des petits détails quelquefois saugrenus de faits qui nous sont arrivés aux uns et aux autres. Pour les 60 ans de Jean Marie, les 3 frères se sont vus juste avant de passer en scène : Olivier arrivait après sont travail comme chef à L'Argenson (Lyon 7ème, à côté du stade de foot de Gerland) et Vincent, le pompier de Lyon rentrait 2 heures plus tôt d'un séjour à l'île d'Oléron ! Les répétitions ont donc été brèves ! Quand à Fabien, à part passer la serpillière avec ses gros sabots de bois... c'est pas trop difficile à répéter!

Les p'tits minous : pourquoi ? Jean Marie m'a raconté que quand il est arrivé dans le Beaujolais, tous les repas se terminaient par des histoires et des chansons et on lui réclamait toujours :"Jean-Marie, une chanson, Jean Marie, une chanson". Il disait qu'il n'en connaissait pas, se faisait chambrer, jusqu'à ce qu'un jour, où le beaujolais aidant, Jean Marie antonne une chansonnette répétée par sa maman aux jeunes enfants "les p'tits minous". Que n'avait-il fait là ! D'année en année, on lui a réclamé les p'tits minous ! Il les faisait même chanté à tout le monde en canon ! C'est devenu une légende !

Une autre, une autre, évidemment cela ne suffisait pas encore à cette famille de joyeux lurons ! Mon père en a donc cherché une autre. C'est ainsi que tout le mond connaît maintenant Londres flambe ! Elle aussi, chantée en canon et même en polyphonie, voire cacophonie !!!

Pierre : bon nombre de ses histoires se passe à la frontière entre la France et la Belgique. Il n'est pas Dany Boom mais il a vraiment été douanier, là-haut ! avant de venir veiller sur les vignerons beaujolais. Plus il en raconte, plus il en a d'autres, plus on a envie de l'écouter car si on mord à l'hameçon, on en reveut. Il nous a amuser le samedi soir et enchanté le dimanche au "retinton" (mot de patois beaujolais : retour de fête le lendemain où l'on refestoie ensemble)

Marie-jeanne nous a régalé de ses petites histoires courtes et drôles lues spécialement pour Jean Marie asis dans son trône... (voir plus loin)

Merci Martine, Je sais que tu as joué une scènette de théâtre mais je ne l'ai pas vu et entendu. On m'a dit que du bien.

J'ai bien aimé chanté la vigne beaujolaise avec mes cousins, oncles, frères tantes etc. Si quelqu'un a les paroles je les veux bien. merci de me les envoyer.

Ca m'a plu d'accompagner mes frères "les maîtres du cirque" qui faisaient du passing avec leurs massues.

Si vous ne savez pas skier, Bernard peut vous faire et refaire la leçon n°1 : on s'amuse toujours énormément. Tout le monde peut participer de 2 à 99 ans voir plus. Rires et fous-rires assurés. Un petit air de vendanges !

Gilles a suivi les évènements en filmant pour la postérité : mon père vient de recevoir le film. BRAVO au cinéaste.

Jean François a fabriqué lui-même un magnifique fauteuil que j'appelle le "fauteuil du roi, du pacha ou du gros feignant" cela dépend du moment, de mon humeur et de celle de mon père...

Les soeurs ont offert un "PANAMA" Homero Ortega à papa qui ne le quitte plus... surtout avec la canicule qu'on a eu chez nous il y a 8 jours !

Yvon a fabriqué un diaporama très chouette que nous avons tous apprécié. Le dimanche on a pu voir quantité de photos numérisées qui défilaient en boucle.